on 7 avril 2022 in Actualités

Les entrepreneurs et les petites et moyennes entreprises font appel à différents intervenants. En effet, dans le cadre de l’exploitation de leurs activités, ils ont souvent besoin de compétences extérieures. C’est le cas notamment du comptable qui est contacté pour différentes missions. En outre, cette intervention implique un coût qui varie en fonction du prestataire. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur les coûts et honoraires d’une prestation de comptabilité.

Comment les missions du comptable influent sur son devis ?

Le comptable fixe ses honoraires dans sa lettre de mission en prenant en compte différents facteurs. Il réalise des tâches qui peuvent aller de la gestion de comptes à des opérations de vente d’une activité. Ces missions de tenue de livres comptables, de suivi, de paies, de déclaration et de contrôle ont des coûts différents. Par ailleurs, le client a la possibilité de négocier le coût de ces travaux. Les deux parties prennent ainsi en compte :

  • le volume des travaux à effectuer par le comptable
  • le niveau d’expertise requis par les tâches confiées
  • les ressources mobilisées par le prestataire dans le cadre de la mission
  • la réputation du comptable et sa disponibilité

En effet, ces différents éléments déterminent les honoraires exigés par le comptable pour son intervention.

La nature de la mission

Les entreprises ou les entrepreneurs peuvent faire appel à un comptable pour un contrôle ou une certification de leurs comptes. Ils contactent ce professionnel aussi pour une prestation incluant la tenue de la comptabilité et le conseil dans la gestion comptable. En outre, chaque mission porte sur un nombre d’opérations différent. En effet, certaines entreprises ont plus de dossiers et de factures à traiter que d’autres. Ainsi, tous ces éléments sont pris en compte par le comptable lors de l’établissement du devis.

La méthode de facturation de la mission

Le temps passé en heures sur une mission permet à l’expert-comptable de calculer ses honoraires. Dans le cas d’une prestation de tenue ou de suivi comptable, les deux parties peuvent s’entendre sur un forfait. Par ailleurs, si une mission doit occuper tout le temps du comptable pendant une longue période, celui-ci peut appliquer des frais supplémentaires. En effet, son indisponibilité lui fait supporter un coût d’opportunité.

Le canal d’intervention

Le comptable qui exerce en ligne n’a pas les mêmes tarifs que celui qui a un cabinet physique. En effet, ils n’ont pas le même type de charges donc ont un coût de revient différent. Celui-ci, rapporté au volume des travaux, peut conduire à de grands écarts dans la fixation des honoraires.

Les tarifs peuvent varier du simple au double en fonction des missions allouées au cabinet.

Le niveau d’expertise requis et le coût d’un comptable

L’établissement des documents comptables comme le journal ou la balance n’exige pas le même niveau de qualification que la déclaration d’impôts par exemple. Lorsque la mission présente un niveau de difficulté assez élevé, cela se reflète sur les honoraires. En effet, les intervenants ayant les compétences requises pour cette prestation seront naturellement plus chers.

Dans le cadre d’une mission de fusion, d’acquisition ou de cession d’entreprise, l’expert-comptable peut négocier une prime de résultat. Lorsque l’opération visée est menée à bien, son client lui verse des “success fees” (honoraires de succès).

L’incidence des ressources mobilisées sur la facture du cabinet comptable

Certaines missions sont traitées par plusieurs collaborateurs. Ainsi, le comptable fait appel à toute une équipe, donc fait face à des honoraires et à des frais de déplacement. En plus, dans certains cas, le comptable a besoin de l’intervention d’un expert évaluateur ou un expert juridique pour accomplir ses tâches. Les coûts engagés dans cette consultation sont répercutés sur la facture finale. D’ailleurs dans le cadre d’un forfait régularisé, le comptable peut ajuster ses honoraires. En fin d’année par exemple, le client devra lui verser une régularisation pour les dépenses imprévues.

La prise en compte de la réputation du comptable dans sa facturation

Lorsque le comptable ou son cabinet bénéficient d’une grande notoriété, le tarif affiché sur son devis est plus conséquent. En effet, il aura plus de propositions de mission et donc la possibilité d’augmenter son prix. L’ancienneté de l’expert-comptable est aussi un motif de différence de tarif entre intervenants. Celui qui a plus de connaissances et de compétences pourra naturellement vendre ses services plus chers.

Le coût horaire du prestataire peut ainsi dépendre de sa réputation. Il est fixé aussi en fonction de la spécialisation ou encore de la localisation du client.

Les coûts et les honoraires d’un comptable sont en fonction de différents paramètres. Ce sont entre autres sa crédibilité, la nature de la mission, les frais engagés et la taille de sa structure. Ainsi, des variations sont notées dans les prix proposés par les acteurs.

Voir nos offres comptables