on 7 juin 2021 in Actualités

Le domaine des finances a ses propres terminologies qui peuvent dérouter plus d’un. Cependant, la comptabilité est pratiquée par tout le monde et de plus en plus de commerces assurent leur comptabilité de façon autonome. Êtes-vous un professionnel ou un étudiant en gestion ? Tenez-vous la comptabilité de votre établissement ? Souhaitez-vous simplement comprendre les mécanismes de calcul du compte de résultat ? Vous serez plus éclairés à l’issue de votre lecture.

Qu’est-ce que le compte de résultat ?

Vous est-il déjà arrivé de faire le point mensuel de vos dépenses face à vos revenus ? Le principe du compte de résultat est le même. Il vise à déterminer la différence entre le total des produits et celui des charges. La différence ainsi obtenue est appelée le résultat net.

C’est un bénéfice lorsque le total des produits excède celui des charges. Cela représente une perte lorsque le total des produits est inférieur au total des charges. Cependant, contrairement à aligner pèle mêle vos revenus et dépenses, l’élaboration du compte de résultat suit une démarche bien précise qui se compose d’étapes.

Comment se calcule un compte de résultat ?

Le calcul du compte de résultat se fait par cascade ou étapes. Ces étapes sont appelées les soldes intermédiaires de gestion.

Les soldes intermédiaires de gestion sont des étapes de calcul du compte de résultat qui renseignent sur la manière dont le résultat a été obtenu. Ils permettent d’identifier les postes (de charge comme de produit) ayant les plus impactés le résultat.

En ce qui concerne ces postes, il y a la marge commerciale. Elle consiste en la différence entre le total des ventes de marchandises et celui des achats, diminués de la variation de stocks (stock initial – stock final). La marge commerciale porte sur les biens achetés et vendus en l’état.

Il faut aussi prendre en compte la valeur ajoutée. C’est un solde obtenu de la marge commerciale à laquelle s’ajoutent les produits issus de la production. Il faut en déduire les achats de matières premières, produits semi-finis, les achats non stockés ainsi que les services extérieurs. Elle traduit la performance de l’entreprise à générer du profit (de la valeur) à partir de son activité.

Le résultat d’exploitation est la valeur ajoutée à laquelle s’ajoute la différence entre les produits et charges d’exploitation qui n’ont pas un caractère financier. Ce solde témoigne de l’efficacité des politiques et relations de l’entreprise avec les partenaires et les tiers. Ensuite, il y a le résultat financier. Il est la différence entre les produits et les charges liées à l’exploitation. Ils ont un caractère financier.

Le résultat exceptionnel découle de la différence entre les produits et les charges qui ne sont pas ordinaires à l’activité de l’entreprise et sont dits exceptionnels. En ce qui concerne le résultat avant impôt (RAI), il est obtenu en additionnant le résultat d’exploitation au résultat financier et au résultat exceptionnel.

Le résultat net est obtenu en déduisant du RAI l’impôt sur le bénéfice. Le résultat net est en négatif (ou mis en parenthèse) lorsqu’il s’agit d’une perte et en positif lorsqu’il s’agit d’un bénéfice. Il est reporté comme tel au bilan dans le passif où il apparait dans la grande masse des capitaux propres.

Voir nos offres comptables