on 12 avril 2021 in Actualités

De l’antiquité jusqu’à nos jours, l’activité comptable a connu de grands changements. Les premières formes d’écriture sont nées, les procédures comptables ont subi une normalisation internationale… voilà autant d’éléments qui présentent cette progression dans le temps. Mais qu’en est-il vraiment des faits historiques ?

La comptabilité entre l’Antiquité et le Moyen-Âge

L’histoire de la comptabilité débute à l’Antiquité, période à laquelle les intendants érudits prenaient en charge le décompte des valeurs pour des riches marchands et des banquiers. En effet, ceux-ci exécutaient déjà des tâches comptables en plus d’enregistrer les actes commerciaux. Ainsi, les pratiques commerciales s’accompagnaient désormais de pratiques comptables qui évoluaient sans cesse.

Cependant, avec l’invention de l’imprimer et l’utilisation du papier, une nouvelle perspective vit le jour. En fait, vers la fin du Moyen Âge, cette innovation est venue simplifier la généralisation des techniques d’enregistrement comptable. Emboîtant le pas à cette tendance, le moine Luca Pacioli édite en 1493 à Venise, le premier ouvrage qui traite de comptabilité. Ledit document décrit en détail le mécanisme de l’enregistrement en partie double.

Du XVIe siècle à aujourd’hui

Dès le début du XVIe siècle, les techniques comptables évoluent et les obligations comptables s’invitent dans les inventaires. À titre d’exemple, au cours du XVIIe siècle en France, les manufactures avaient dorénavant l’obligation de tenir un inventaire bisannuel de leurs stocks. Y faisant suite, le XIXe siècle et son développement des sociétés par action conduisent les outils comptables vers une nouvelle évolution. Les techniques de tenue des comptes connaissent alors une amélioration fulgurante. Il en est de même pour les problématiques de calcul de coûts, d’autant plus que ces résolutions vont servir d’appui à de nombreux ouvrages précurseurs.

D’un autre côté, la comptabilité se développe davantage au XXe siècle. Ici, le phénomène d’harmonisation des pratiques se vulgarise et la notion de normalisation devient courante. D’ailleurs, durant la deuxième moitié du siècle, celle-ci connaît une extension internationale. Son empreinte s’étend dès lors dans la plupart des pays industrialisés, notamment la France, les États-Unis et bien d’autres.

En complément, l’année 1962 s’enrichit de l’invention du lettrage conversationnel. Avec cela, la profession comptable s’intègre au sein des grandes entreprises et les résultats mensuels peuvent maintenant aller jusqu’à J +5 après la fin du mois. La comptabilité moderne et ses plans comptables s’installent alors comme nouveau standard mondial.

Voir nos offres comptables