on 15 février 2021 in Actualités

Si vous êtes un entrepreneur, vous avez la possibilité de vous verser un salaire ou des dividendes. Toutefois, le choix à faire représente souvent un dilemme. Ce petit guide vous aidera à examiner la différence entre ses deux méthodes, ainsi que leurs principaux avantages et inconvénients.

Le salaire et le dividende : définition

Le salaire est une somme versée en retour du travail effectué. Il s’agit d’une redevance mensuelle inscrite dans un contrat de travail que ce soit un CDI (Contrat à Durée indéterminée) ou un CDD (contrat à durée déterminée) ou tout autre type de contrat.

Quant aux dividendes, il s’agit d’un retour sur capitaux propres. Les dividendes représentent un montant payé aux actionnaires sous forme de distribution de bénéfice en fonction du capital investi. Cependant, le montant ne peut dépasser les capitaux propres de l’entreprise.

Le choix du salaire

Choisir de se payer en salaire offre de nombreux avantages à un entrepreneur, notamment :

  • le droit à une retraite ;
  • la possibilité d’effectuer des emprunts bancaires ou un crédit immobilier ;
  • et la protection sociale et mutuelle de l’entreprise.

Le salaire est un revenu régulier et constitue donc une sécurité, car il est versé tous les mois indépendamment des résultats de la société. Les charges sociales attribuées au salaire permettent de diminuer le montant du bénéfice imposable. Ce qui représente un atout non négligeable pour les entreprises fortement imposées.

Cependant, le salaire, contrairement aux dividendes, est comme une dépense pour l’entreprise et donc tous les impôts sont à la charge de l’individu sur sa déclaration de revenus personnelle. En France, les principaux inconvénients sont le coût du travail, car il augmente le poids des charges sociales supportées par l’entreprise. De plus, tous les salaires sont soumis à l’impôt sur revenu et au barème progressif. Il faut en plus penser à la charge de travail supplémentaire, car il faut effectuer la gestion de la paie.

Le choix du dividende

Lorsque vous recevez des dividendes, vous êtes exonéré des cotisations sociales. Contrairement au salaire, vous pouvez également bénéficier du PFU (encore appelé flat tax). C’est un mode de paiement qui permet de réduire les charges de l’entreprise et ainsi augmenter les résultats.

Cependant, il faut savoir que les dividendes sont soumis à l’impôt sur société. De plus, en percevoir ne vous donne accès à aucune protection sociale et n’assure pas votre retraite. La distribution de dividende n’est pas régulière, car elle se fait seulement que lorsqu’il existe des montants distribuables.

Le choix entre les dividendes et le salaire

Le choix entre ces deux stratégies de paiement dépend de chaque individu, en fonction de sa situation. Le salaire représente une sécurité financière et ouvre le droit à des avantages sociaux. Moins imposé que le salaire, le dividende offre la possibilité d’extraire des bénéfices d’une manière fiscalement avantageuse. De toute évidence, il n’y a pas une bonne ou mauvaise option de paiement. La meilleure solution est de faire recours à votre conseiller fiscal qui vous aidera à déterminer quelle stratégie vous convient le mieux.

Voir notre offre d'accompagnement à l'optimisation de votre entreprise