Written by Alex on 27 mars 2020 in Actualités

La propagation du coronavirus dans le monde s’intensifie jusqu’à obliger les employés à repenser leur système de management pour bien gérer la situation. Cet article explique comment gérer les salariés à l’épreuve du coronavirus.

Les arrêts de travail

Les salariés suspects d’infection du coronavirus par l’agence générale de santé doivent être mis en quarantaine. Ainsi, un arrêt de travail peut être prescrit à ces salariés par une assurance maladie. Dans la même circonstance, les salariés qui restent à la maison dans l’impossibilité de télétravailler ou pour veiller sur leurs enfants peuvent bénéficier de l’arrêt de travail. Cependant, il faut que le salarié atteste être le seul à pouvoir veiller sur l’enfant pour bénéficier de l’arrêt de travail. Les salariés en arrêt de travail perçoivent des indemnités journalières de l’Assurance maladie qui peuvent être complétées par une indemnisation globale d’au moins 90 % de la rémunération brute.

La situation de la pandémie peut atteindre un niveau qui oblige certains de vos salariés à rester chez eux (infection, isolement, absence de transport, etc.). Dans ce cas, vous pouvez mettre en place le dispositif de l’activité partielle. C’est un dispositif qui vous donne la possibilité de percevoir sur chaque salarié, une allocation forfaitaire de 8,04 euros en fonction des heures chômées.

Vos salariés doivent percevoir des indemnités d’au moins 70 % de la rémunération horaire brute par heure. L’activité partielle permet à vos salariés de maintenir leurs contrats de travail avec l’entreprise. Dans un communiqué parût le 16 mars 2020, l’allocation qui doit revenir aux employeurs va atteindre 100 % de l’indemnisation à verser aux salariés.

Et si le salarié doit venir travailler ?

Dans votre entreprise, il peut exister des tâches qui ne peuvent pas être exécutées en mode télétravail. Dans ce cas, les salariés sont obligés de venir en entreprise pour travailler malgré les menaces du coronavirus. 

Toutefois, des mesures doivent être respectées dans l’exercice du travail pour la protection sanitaire des salariés. Ainsi, le respect de la distanciation minimale pour éviter toute contamination du COVID-19 est une obligation. Ainsi, vous devez organiser le travail de manière à limiter les regroupements des salariés.

Même les réunions peuvent être tenues à distance. Vous devez aussi annuler, voire reporter tous les déplacements professionnels de vos salariés. Les salariés qui viennent dans l’entreprise doivent être contraints de respecter les gestes barrières qui consistent à se laver les mains de manière régulière, ne pas se serrer la main pour les salutations et utiliser des mouchoirs à usage unique pour tousser ou éternuer.

Le télétravail, quand c’est possible

Dès lors que la transmission du coronavirus est favorable aux contacts, le télétravail devient une alternative importante pour la gestion de vos salariés. Le télétravail permet d’organiser le travail pour éviter tout contact de vos salariés.

En effet, vous demandez à vos salariés de travailler depuis leur domicile en leur octroyant tous les matériels nécessaires. L’instauration du télétravail ne nécessite aucune formalité particulière. Vous n’êtes pas tenus d’avoir l’accord de vos salariés pour la mise en place du télétravail. 

Le télétravail permet généralement d’optimiser l’organisation de l’entreprise, mais en cas de force majeure, il reste un moyen fortement privilégié. La situation qui prévaut actuellement fait du télétravail un aménagement des conditions de travail pour assurer la continuité de l’activité ainsi que la protection de vos salariés.

Voir notre offre sociale
Tags