Written by Alex on 26 février 2020 in Actualités

Les sommes relatives au frais de repas professionnels déductibles de l’année 2020 sont maintenant connues. Elles sont applicables aux personnes qui touchent les bénéfices industriels commerciaux (BIC) et à celles qui touchent des bénéfices non commerciaux (BNC).

Qu’en est-il ?

Les détenteurs du BIC et du BNC ont la possibilité de soustraire les dépenses supplémentaires occasionnées par les repas qu’ils prennent sur leur lieu de travail. Cela se justifie par le trajet qui sépare leur domicile du lieu où ils exercent leur activité professionnelle. Cette soustraction s’effectue en prenant en considération un plafond relatif au coût des repas consommés chez soi et un plafond au-dessus duquel la dépense est jugée démesurée.

La valeur des repas pris à domicile est estimée pour l’année 2020 à 4,90 euros TTC par l’administration fiscale. Dans le cas où elle excéderait 19 euros TTC, elle est considérée comme extrême. Cela signifie que le montant déductible par repas ne doit pas être supérieur à 14,10 euros TTC, ce qui correspond à la soustraction de la valeur du repas à domicile à celle au-delà de laquelle elle est considérée comme excessive.

Toutefois, il est possible lorsqu’il s’agit d’un cas exceptionnel qu’une somme qui excède celle fixée soit jugée déductible. Il peut s’agir par exemple de l’impossibilité de s’alimenter à un coût raisonnable aux alentours de son lieu de travail.

Bon à savoir

Pour être éligibles à ces déductions, il sera indispensable de justifier les coûts supplémentaires des repas. D’autre part, il faudra également que l’administration compétente estime la distance entre le lieu de domicile et celui du travail normal en prenant en compte certains éléments.

Voir nos offres comptables